HomeJournée pédagogique 2012Atelier 4Atelier 4: Dangers du web

Atelier 4: Aborder l'identité numérique

Aborder le sujet de l’identité numérique avec les élèves n’est pas chose aisée et si l’on veut que notre message de prévention passe, il faut préalablement choisir une posture pédagogique adaptée.

A vous de composer entre les différentes pistes proposés en fonction de ce que vous maîtrisez, de votre public et/ou de vos envies, sans oublier le contexte pédagogique dans lequel votre action s’inscrit et l'âge de vos élèves.

Voici quelques pistes pour aborder le sujet, tiré de l'excellent site du Centre National de Documentation Pédagogique français.

Mode « Big brother »

Quelques outils pour faire prendre conscience à vos élèves qu’ils sont “pistés” sur Internet... et pour aborder la question des traces :

  • Découvre comment tu es pisté sur Internet (CNIL)
  • Moi dans la foule : d’une image géante on peut zoomer jusqu’à trouver un individu distinctement
  • Travailler avec Google Earth et Streetview : vous pouvez demander aux élèves de travailler en binôme et de chercher l’appartement ou la maison de l’autre. Durant leur recherche les images leur donneront un certain nombre d’indications qui leur en diront plus sur le niveau de vie de leur camarade : y-a-t-il des piscines, dans le cas de maisons individuelles ? A quoi ressemblent les voitures, s’il s’agit d’un immeuble? etc.

Mode « Qui suis-je ? »

A faire plutôt au 3e cycle. L’idée est de demander aux élèves de reconstituer la vie d’un individu à partir des informations qu’ils peuvent trouver sur  Internet sur cet individu. A partir d’un nom, peut-être celui d’un voisin par exemple, ils peuvent mener une enquête comme celle menée par le Tigre pour Marc L. [7]. Pour les plus âgés, ils peuvent aussi faire le point sur ce qu'il paraît d'eux sur Internet.

Que dit Google de vous ? 

  • Que dit  votre propre compte Google ? Si vous possédez un compte gmail ou igoogle vous pouvez voir le Dashboard qui résume toutes les informations associées à votre compte (historique des recherches, alertes en court, publications, etc.)

  • Créer une alerte Google avec le nom de la personne “pistée”

  • Vérifier ce qui est dit sur Facebook

  • Vérifier dans les moteurs dédiés à la recherche de personne comme 123people ou WebMii.

Mode « Education aux médias »

Aborder la question de l’identité numérique fait partie de l’éducation à Internet donc aux médias. Il y a pléthore d’activités autour de cette notion, surtout celles élaborées lors des journées Internet sans crainte. En voici quelques-unes.

Mode « Je contrôle mon Identité Numérique »

Leur donner des conseils pour se préserver... en utilisant surtout Facebook :

  • Créer un faux compte Facebook et devenir ami avec ses élèves... : compte rendu de l'expérience « Léa »
    Afin d'étudier de plus près le comportement des élèves sur Facebook, nous avons décidé de créer un faux profil. Léa a donc vu le jour, les seules informations la concernant étaient son âge, le collège qu'elle fréquentait et son nom. Il a suffi à Léa d'envoyer des demandes « d'ajout d'amis » à des élèves du collège concerné pour qu'en à peine 3 semaines, son nombre d' « amis » avoisine la centaine ! En effet, seule une personne lui a demandé qui elle était... Tous les autres ont répondu favorablement à sa demande, certains sont même allés jusqu'à lui demander de devenir « ami » !!

On peut dès lors dresser un constat sur les habitudes des adolescents et les erreurs qu'ils commettent :

  • Les élèves ne protègent pas leur profil correctement : par le jeu des FOAF, on peut très facilement accéder à des profils de personnes qui croient avoir protégé leurs informations correctement mais qui, autorisant l'accès aux « Amis de mes amis » s'exposent beaucoup plus que ce qu'ils pensaient au départ.

  • Dans la plupart des cas, ils ne se préoccupent pas de savoir qui leur demande de devenir leur «ami», comportement qui montre bien leur désir d'avoir un nombre maximum d'amis, sans véritablement se soucier du reste, ce qui est bien entendu tout à fait dommageable.

  • Ils s'affichent dans des vidéos ou sur des photos ridicules, dévalorisantes, préjudiciables.

  • Ils ne se soucient pas du tout des notions de droit à l'image: on trouve très facilement des vidéos ou des photos prises en classe sur lesquelles on reconnaît aisément le professeur. Nous pouvons douter du fait qu'ils aient un jour ou l'autre demandé l'autorisation à l'enseignant concerné !

  • Il en va de même pour les propos diffamatoires et/ou injurieux.

Comment aider les élèves à éviter ces erreurs ?
Une activité avec les élèves peut donc être mise en place assez facilement autour de la création d'un faux profil Facebook ou en faisant des séances avec les élèves pour leur montrer toutes les subtilités du paramétrage de leur compte [4]. C'est aussi un bon moyen de faire quelques rappels sur les droits & devoirs des internautes... Il est important de partir de cas concrets : d'après le dernier rapport sur la cybercriminalité, les cas d'utilisation détournées de photographies sont de plus en plus nombreux. Ainsi, les photos des adolescentes lascives qui servaient à illustrer un compte Facebook  peuvent se retrouver sur des sites pornographiques et des photos de jolies jeunes filles peuvent servir à illustrer de faux comptes sur des sites de rencontres douteux... [5].

Quelques conseils sur comment générer son identité numérique (sur Internet mais aussi sur son portable) : http://jeunes.jedecide.be/

Mode « Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous »

Pour leur faire prendre conscience que sur Internet tout reste, rien ne s'efface et tout est public...

  • Notre e-réputation lors d'un entretien d'embauche

  • Ton profil privé est public (en fait !) : http://www.youtube.com/watch?v=nwLhzhEhjfQ

  • Et dans 2 ans ? L'aimeras-tu toujours ? Peut-on parler d'amour sur Internet ? Voir les photos sur leur blog qui datent un peu où ils parlent de leurs histoires d'amour ou de leurs amitiés indestructibles. Qu'en est-il quelques années plus tard ? Que faire de ces informations qui sont dépassées et qui pourtant sont toujours à disposition et qui, même si elles ont été effacées, ont peut-être été récupérées par d'autres ?

  • Plus tard, tu auras honte... Prendre des exemples de photos ou de vidéo dont ils pourraient avoir honte plus tard. 

    Exemple: http://www.youtube.com/watch?v=_DAaQGcJ7Ew&feature=related

Mode « Cyber-documentaliste »

La façon « cyber-documentaliste » regroupe des séquences qui sont élaborées à partir des pratiques des élèves. Le professeur-documentaliste se positionne comme expert du web 2.0. :

  • Et si vous faisiez un compte Facebook ? Quels sont les avantages et inconvénients de l'utilisation de cet outil ? On pourrait en parler avec les élèves et aussi les collègues.

  • Et si on faisait un Serious Game ? Exmachina est un jeu proposé pour la journée de l'Internet sans crainte dont l'objectif est de remonter dans le temps pour effacer des traces.

  • Panorama de vos traces sur Internet : toutes les approches et quelques outils en un clic. Un petit outil très utile inventé par un documentaliste.

  • Faire une vidéo d'une vidéo, une image d'une image pour prouver aux élèves que ce qui est soi disant protégé peut être récupéré et qu'une fois l'image ou la vidéo enlevée d'Internet elle existe encore dans votre ordinateur...

  • Faire un faux compte Facebook et parler des homonymes

  • Aborder la question de l'usurpation d'identité avec par exemple l'histoire de l'image volée de Neda, cette iranienne qui a été prise pour une autre et dont la vie a été bouleversée par cette méprise : 

Mode « Real life »

Il s'agit d'imaginer les réseaux sociaux dans la vraie vie. Parle-t-on avec les gens que l'on ne  connaît pas ? Donne-t-on son numéro de téléphone à quelqu'un que l'on connaît à peine ?
On pourrait demander aux élèves d'imagnier des sketches comme celui-ci...

Pour les plus jeunes on peut imaginer des dessins ou animations comme celles de Vinz et Lou.    



Références 

[1]  www.internetactu.net/2009/03/12/la-vie-privee-un-probleme-de-vieux-cons et http://www.internetactu.net/2010/01/04/vie-privee-le-point-de-vue-des-petits-cons/  
[2] http://www.ecrans.fr/Les-jeunes-ne-sont-plus-interesses,9392.html 
[3] http://www.guidedesegares.info/  
[4]Le web 2.0 et l'école in Cahiers pédagogiques,  n°482, juin 2010, p. 14
[5]Faites l'expérience avec eux : récupérez la photo de leur animal préféré ou de leurs parents en vacances qu'ils ont mis en ligne, vous verrez qu'ils trouvent cela moyennement drôle...
[6] Réunion des interlocuteurs académiques de documentation à Paris les 25 et 26 janvier 2010  : http://www.educnet.education.fr/cdi/anim/interlocuteurs/reunions/reunion-2010  
[7] http://www.le-tigre.net/IMG/pdf/TM_16274_GAToHw.pdf  
[8] Voir les exercices et mode d'emploi proposés par Patricia Sambou : http://ww2.ac-poitiers.fr/doc/IMG/pdf/parametrer_facebook.pdf   
Voir aussi le tutoriel proposé  par Frédéric Tempez (IUFM Nord-Pas-de-Calais) pour « préserver leur espace d'intimité numérique : http://ftempez.wordpress.com/2010/04/08/facebook  [...] 
[9] Veille numérique in Inter CDI N°224, mars/avril 2010.
[10] Pour vous faire une idée personnelle, voir les références proposées par le Café pédagogique dans Ecrans et pages n°113, 2010



Mis à jour le mercredi 15 février 2012 08:01

L'ensemble des articles du site est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 non transposé.

Aller au haut